L'Observatoire

Qu'est-ce que l'Observatoire de la gouvernance de la sécurité privée?

L’Observatoire de la gouvernance de la sécurité privée (l’Observatoire) est un réseau d’organisations de la société civile (OSC) africaines visant à soutenir et à renforcer leur capacité organisationnelle pour la promotion de la bonne gouvernance du secteur de la sécurité privée.

Les organisations de la société civile (OSC) jouent un rôle fondamental dans la construction de démocraties fondées sur le respect de l’État de droit, répondant aux besoins de la population et faisant preuve de responsabilité et de transparence envers la population. Alors que le secteur de la sécurité privée prend de plus en plus d’ampleur dans le monde entier, il est essentiel que des OSC engagées et compétentes s’impliquent de manière active afin d’assurer la bonne gouvernance de ce secteur. Néanmoins, l’absence d’informations relatives au secteur de la sécurité privée, le manque de mécanismes adéquats pour la surveillance de leurs activités et des politiques nationales sont autant de facteurs qui peuvent limiter la capacité des OSC à aborder et à relever de façon adéquate et effective les défis relatifs à la bonne gouvernance du secteur. Pour que les OSC assurent plus efficacement un rôle dans la promotion de la bonne gouvernance de ce secteur, il est nécessaire d’échanger leurs expériences, défis et bonnes pratiques.

En favorisant la sensibilisation des membres, l’Observatoire vise à promouvoir l’échange d’idées, d’expériences, d’informations et de bonnes pratiques. A travers sa plateforme en ligne, l’Observatoire met à disposition des outils sur-mesure permettant de soutenir le rôle des OSC dans la surveillance et la responsabilisation du secteur de la sécurité privée.

L'Observatoire de la gouvernance de la sécurité privée a été initié en 2014 et a grandi de manière naturelle grâce à l'intérêt et à l'implication de ses membres. L'Observatoire cherche à soutenir et à renforcer les capacités organisationnelles des organisations de la société civile (OSC) dans la promotion et l'encouragement d'une surveillance effective et une responsabilisation du secteur de la sécurité privée.

Le DCAF est un partenaire de l'Observatoire, qui fournit du support administrative et expertise au niveau stratégique pour assurer le développement et la consolidation de cette initiative. 

 

 


Défis

En Afrique, le secteur de la sécurité privée s'est considérablement développé ces dernières années. Cependant, malgré les soucis importants en matière de droits de l’homme qui émanent de cette industrie florissante, la société civile africaine n’a pas joué un rôle décisif dans la promotion d’une meilleure surveillance et d’une responsabilité accrue de la sécurité privée. Les OSC ont un rôle fondamental à jouer pour la promotion d'une bonne gouvernance du secteur de la sécurité privée.

Ces organisations, ayant la capacité de contribuer aux réformes juridiques et politiques ou d'interagir avec différents acteurs gouvernementaux et d'entreprises, jouent un rôle de premier plan dans ce domaine, que ce soit en tant que défenseurs des droits de l'homme ou en tant que porte-paroles des communautés. Les défis principaux sont dans la sécurité privée sont les suivants:

  • Manque d'information et de transparence sur le secteur de la sécurité privée;
  • Cadres législatifs et réglementaires nationaux inadéquats ou dépassés, normes faibles et formation insuffisante;
  • Des lacunes dans la responsabilité juridique des sociétés de sécurité privées et de leur personnel;
  • Manque de protection pour les droits des employés.

Comment l’Observatoire soutient-il les organisations de la société civile?

L'Observatoire soutient la création de réseaux d'OSC durables et locales en Afrique. Notre travail est composé de trois éléments principaux qui visent à soutenir l'engagement et la participation des organisations de la société civile dans la supervision et la responsabilité de la sécurité privée:

  • Recherche, sensibilisation et création d'un réseau,
  • Soutien à la collaboration des OSC avec les autorités nationales,entreprises et autres parties prenantes  aux niveaux national, régional et international, et
  • Partage d'expérience tant à l'intérieur qu'à l'extérieur des régions.


L'Observatoire et les Objectifs de Développement Durable

L'Observatoire soutient fermement la réalisation du Programme de développement durable à l'horizon 2030 en contribuant aux objectifs de développement durable 16 et 17.

Encourager la bonne gouvernance du secteur de la sécurité privée est un moyen de contribuer à plusieurs objectifs de l'ODD 16. L'appui du DCAF à l'Observatoire renforce un réseau d'acteurs de la société civile qui permet l'apprentissage, la construction de compétences et le partage de connaissances. En renforçant la capacité des organisations de la société civile de réglementer la sécurité privée, on contribue de manière décisive à promouvoir des sociétés pacifiques et justes en renforçant les institutions et en promouvant l’état de droit aux niveaux national et régional.

La focalisation du DCAF sur les partenariats pour la promotion de la bonne gouvernance dans la sécurité privée contribue à l'ODD 17. La mise en œuvre du programme de développement durable nécessite des partenariats efficaces entre les institutions publiques et privées, ainsi que la société civile. L'Observatoire encourage et favorise les partenariats entre les acteurs de la société civile de différentes régions d'Afrique, ce qui renforce les moyens de mise en œuvre de l'Agenda 2030.  

Les objectifs suivants des ODD 16 et 17 sont particulièrement abordés dans les travaux de l'Observatoire:

 

 

Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes à tous aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous

16.1   Réduire nettement, partout dans le monde, toutes les formes de violence et les taux de mortalité qui y sont associés

16.3   Promouvoir l’état de droit aux niveaux national et international et donner à tous accès à la justice dans des conditions d’égalité

16.5   Réduire nettement la corruption et la pratique des pots-de-vin sous toutes leurs formes

16.10 Garantir l’accès public à l’information et protéger les libertés fondamentales, conformément à la législation nationale et aux accords internationaux

16.a   Appuyer, notamment dans le cadre de la coopération internationale, les institutions nationales chargées de renforcer, à tous les niveaux, les moyens de prévenir la violence et de lutter contre le terrorisme et la criminalité, en particulier dans les pays en développement

 

Partenariats pour la réalisation des objectifs

17.17 Encourager et promouvoir les partenariats publics, les partenariats public-privé et les partenariats avec la société civile, en faisant fond sur l’expérience acquise et les stratégies de financement appliquées en la matière