OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DE LA SÉCURITÉ PRIVÉE AFRICAINE- Première Conférence Annuelle

OBSERVATOIRE DE LA GOUVERNANCE DE LA SÉCURITÉ PRIVÉE AFRICAINE

PREMIÈRE CONFÉRENCE ANNUELLE

Nairobi, Kenya du 8 au 9 octobre 2018

 

L'observatoire africain de la gouvernance de la sécurité privée a tenu sa conférence annuelle les 8 et 9 octobre 2018 à l'hôtel Golden Tulip Westlands, Nairobi, Kenya, sous le thème; «Promouvoir la supervision et la responsabilisation du secteur de la sécurité privée en Afrique.» La conférence a été organisée par Usalama Reforms Forum, partenaire local de l'Observatoire, et coordonnée par DCAF.

Il s'agissait de la première conférence annuelle réunissant le réseau d'organisations de la société civile (OSC) de l'Observatoire Africain de la gouvernance la sécurité privée de la section anglophone et francophone. Représentant des OSC dea observatoires anglophones et francophones, environ 50 participants ont délibéré sur les défis et les opportunités dans le secteur de la sécurité privée; ont réfléchi aux activités de l’observatoire en 2018, ainsi qu’aux initiatives nationales dans le cadre de l’observatoire; ont débattu des divers outils et possibilités de renforcement des capacités disponibles; ont examiné les structures et les processus de gouvernance actuels dans chaque section de l'observatoire et ont prévu pour l'année 2019. Des représentants des comités de pilotage anglophones et francophones ont présenté les expériences de leurs régions et l'état de leurs structures de gouvernance. Des perspectives sur les outils développés au sein de l'Observatoire et des initiatives internationales, telles que le Code de conduite international des entreprises de sécurité privées, le Document de Montreux et les Principes volontaires ont été présentées, ainsi qu'un aperçu de la manière dont ces initiatives internationales peuvent être directement bénéfiques pour la société civile.

La conférence a confirmé l'engagement des membres en faveur de l'amélioration de la sécurité. Il a souligné la nécessité de mener des activités de sensibilisation et de renforcement des capacités par le biais de la formation et de la formation du formateur, ainsi que la nécessité d'améliorer la communication entre les membres. La conclusion de la conférence a souligné l’importance de maintenir l’esprit de participation constructive.